Médecine Homéopathique

Née à la fin du XIXe, l’homéopathie est une médecine douce qui consiste à soigner le mal par le mal, avec des doses infinitésimales de substances fortement diluées et dynamisées. Pour Samuel Hahnemann (1755-1843), médecin fondateur de l’homéopathie, il est plus utile de trouver un moyen de stimuler le processus d’auto-guérison du corps, plutôt que de s’attacher à connaître la cause de la maladie.

Les grands principes de l’homéopathie

La méthode homéopathique

Selon l’homéopathie, le corps humain aurait la capacité de s’auto-guérir. Le but de l’homéopathe est donc de déclencher ce processus. Pour cela, il va devoir écouter, observer le patient et la nature de ses symptômes et rechercher le remède correspondant. La consultation homéopathique peut durer de 30 à 90mn et aboutit en particulier à la prescription du remède de constitution.
En homéopathie, deux individus atteints de la même maladie ne seront pas forcément soignés avec les mêmes médicaments homéopathiques. En effet, l’homéopathe s’attache à adapter le médicament homéopathique aux caractéristiques précises d’expression du symptôme et à la constitution du patient

Est-ce que ça fonctionne ?
Les mécanismes d’action de l’homéopathie ne sont pas encore expliqués mais de nombreuses études scientifiques ont montré leur intérêt dans le traitement de nombreuses pathologies aigües et chroniques.

Plus d’informations:

L’homéopathie repose sur trois principes:

  • Le principe de similitude : Ce principe, qui constitue le pilier de l’homéopathie, provient de l’adage d’Hippocrate « Similia similibus curentur » selon lequel le semblable guérit le semblable. Cela signifie qu’une substance administrée à haute dose provoquant des symptômes chez un individu sain aurait la faculté de guérir ces mêmes symptômes s’ils se présentent chez un individu malade, lorsqu’elle est administrée en petite quantité. Ce principe découle de l’observation expérimentale et clinique.
  • La loi de l’individuation : Chaque individu réagit différemment en fonction de sa constitution. C’est l’individu malade qui est soigné et non la maladie en elle-même.
  • Le principe de la dilution infinitésimale : Ce principe fait référence à la façon dont est préparée la solution. La substance active peut être végétale, animale ou minérale. Sa dilution et sa dynamisation sont indispensables pour obtenir l’efficacité et s’assurer de l’innocuité du médicament homéopathique. .

 

  • Quemoun, A. C. (2010). Homéopathie guide pratique: La référence pour se soigner simplement et naturellement grâce à l’homéopathie. Éditions Leduc. s.
  • Sergent, J. P. (1965). L’homéopathie et la Pharmacopée française de 1965. Revue d’histoire de la pharmacie, 53(187), 472-473.
  • Shang, A., Huwiler-Müntener, K., & Nartey, L. (2005). La fin de l’homéopathie?. Lancet, 366, 726-32.
  • Cooper, K. L., & Relton, C. (2010). Homeopathy for insomnia: a systematic review of research evidence. Sleep medicine reviews, 14(5), 329-337.
  • Houdrey, J.C. Bien se soigner par l’homéopathie : un guide pratique pour toute la famille. Solar, France, 2002.
  • Renoux, H. (2015). Traitement homéopathique d’un reflux gastro-œsophagien sévère et persistant. La Revue d’Homéopathie, 6(2), 59-62.
  • De Silva V, El-Metwally A, et al. Evidence for the efficacy of complementary and alternative medicines in the management of fibromyalgia: a systematic review. Rheumatology (Oxford). 2010;49(6):1063-8.
  • Perry R, Terry R, Ernst E. A systematic review of homoeopathy for the treatment of fibromyalgia. Clin Rheumatol. 2010;29(5):457-64.
  • Relton C, Smith C, Raw J, et al. Healthcare provided by a homeopath as an adjunct to usual care for Fibromyalgia (FMS): results of a pilot Randomised Controlled Trial. Homeopathy. 2009;98(2):77-82.
  • Fisher P, Greenwood A, et al. . Bmj. 1989;299(6695):365-6.
  • Kassab S, Cummings M, et al. Homeopathic medicines for adverse effects of cancer treatments. Cochrane Database Syst Rev. 2009(2):CD004845.
  • Pandey, V. (2016). Hay fever & homeopathy: a case series evaluation. Homeopathy, 105(2), 202-208.
  • Barnes J, Resch KL, Ernst E. Homeopathy for postoperative ileus? A meta-analysis. J Clin Gastroenterol. 1997;25(4):628-33.
  • Long L, Ernst E. Homeopathic remedies for the treatment of osteoarthritis: a systematic review. Br Homeopath J. 2001;90(1):37-43.
  • Shealey CN, Thomlinson RP, et al. Osteoarthritic pain: a comparison of homeopathy and acetaminophen. American Journal of Pain Management. 1998;8:89-91.
  • Nahler G, Metelmann H, Sperber H. Treating osteoarthritis of knee with homeopathic preparation. Biomedical Therapy. 1998;XVI:186-191.
  • Shipley M, Berry H, et al. Controlled trial of homoeopathic treatment of osteoarthritis. Lancet. 1983;1(8316):97-8.
  • van Haselen RA, Fisher PA. A randomized controlled trial comparing topical piroxicam gel with a homeopathic gel in osteoarthritis of the knee. Rheumatology (Oxford). 2000;39(7):714-9.
  • Vickers AJ, Smith C. Homoeopathic Oscillococcinum for preventing and treating influenza and influenza-like syndromes. Cochrane Database Syst Rev. 2006;3:CD001957.
  • WITHDRAWN: Homoeopathic Oscillococcinum for preventing and treating influenza and influenza-like syndromes. Vickers A, Smith C. Cochrane Database Syst Rev. 2009 Jul 8;(3):CD001957. Review.
  • McCarney R, Linde K, Lasserson T. Homeopathy for chronic asthma. Cochrane Database Syst Rev. 2004;1:CD000353.
  • Reilly D, Taylor MA, et al.Is evidence for homoeopathy reproducible?Lancet. 1994;344(8937):1601-6.
  • Bendre VV, Dharmadhikari SD. Arnica montana and hypericum in dental practice. Hahnemannian Gleanings. 1980;47:70-2.
  • Albertini H, Goldberg W, et al. Homeopathic treatment of dental neuralgia using Arnica and Hypericum: a summary of 60 observations. J Am Inst Homeopath. 1985;78:126-8.
  • Brigo B, Serpelloni G. Homeopathic treatment of migraines: a randomized double-blind controlled study of sixty cases. The Berlin Journal on Research in Homeopathy. 1991;1(2):98-106.
  • Pilkington K, Kirkwood G, et al. Homeopathy for depression: a systematic review of the research evidence. Homeopathy. 2005;94(3):153-63.
  • Pilkington K, Kirkwood G, et al. Homeopathy for anxiety and anxiety disorders: a systematic review of the research. Homeopathy. 2006;95(3):151-62.
  • Clover A, Ratsey D. Homeopathic treatment of hot flushes: a pilot study. Homeopathy. 2002;91(2):75-9.
  • Bordet MF, Colas A, Marijnen P, et al. Treating hot flushes in menopausal women with homeopathic treatment–results of an observational study. Homeopathy. 2008;97(1):10-5.a

Votre santé commence ici

Consultations sur rendez-vous

 

Tel: + 41 21 565 79 99

Mes prestations sont prises en charge par
les assurances complémentaires et privées

6 + 7 =